Créer mon blog M'identifier

Barça-Arsenal 3-1, pas de miracle pour Arsenal

Le 17 mars 2016, 13:13 dans Humeurs 0

 

 

Le FC Barcelone n'a laissé aucune chance de qualification à Arsenal au match retour mercredi. Le club Catalan n’a même pas forcé son talent dans ce 8e de finale. Maîtres de leur adversaire, les Catalans ont déroulé grâce à leur trio d’attaque magique. Trois buts signés Neymar, Suarez et Messi. Le Barça progresse vers les quarts.

 

Le Barça n’a toujours pas trouvé d’adversaire à sa mesure

 

Lors de ce match retour des huitièmes de finale, le Barça l’a presque sans forcer. Pire, par moments, ils ont laissé Arsenal développer son jeu, mais en restant vigilants. La preuve, les Londoniens ont plus frappé au but que les Catalans pendant le match (18/17).

 

Cependant, il est difficile de reprocher quelque chose à cette équipe d’Arsenal volontaire et sans complexe qui s’est déplacée à Barcelone sans beaucoup d’espoirs de qualification. Mesut Özil et ses coéquipiers ont eu beaucoup moins de pression sur les épaules, ce qui leur a permis de livrer une prestation digne de ce nom. Si on cite les nombreuses occasions qui se sont offertes aux hommes d’Arsène Wenger lors de la rencontre, il est clair qu’avec un peu plus de réalisme et de réussite devant les buts, ce seraient les Londoniens qui décrocheraient le ticket pour les quarts de finale.

 

Le Barça peut-il vraiment être éliminé en match aller-retour cette saison ?

 

Bien évidemment, tout est possible dans cette compétition, surtout si les blessures se mêlent au débat. Mais, il n’est pas facile de résister aux attaques barcelonaises. Messi-Suarez-Neymar restent au-dessus et chacun peut faire la différence à tout moment. Dès lors, difficile de voir une équipe à même de résister sur 180 minutes.

 

Même le Bavarois, autre sérieux prétendant au titre, risque de souffrir tant ses limites défensives ont été soulignées par leur 8e contre la Vieille Dame. Alors, pour faire sortir le Barça dans cette coupe, les futurs adversaires devrons jouer deux matches parfaits, offensivement comme défensivement en contenant la MSN, en contrôlant ce trio magique et en se montrant très réaliste lors de chaque occasion.

 

 

 

 

PSG: maintenant, la Chine s'attaque à Lavezzi

Le 12 février 2016, 12:47 dans Humeurs 0

Souhaitant rester au PSG jusqu’à la fin de son contrat en juin prochain, Ezequiel Lavezzi pourrait finalement quitter son club plus tôt que prévu. Le Shanghai Shenhua est prêt à lui proposer un salaire mirobolant pour le recruter avant le 26 février.

Lavezzi va-t-il, à son tour, céder aux sirènes chinoises ? Après avoir séduit Jackson Martinez, Ramires, Gervinho, ou encore Alex Teixeira, attaquant brésilien de 26 ans du Shakthar Donetsk, le Shanghai Shenhua vise à convaincre désormais le joueur de 30 ans à faire le grand saut avant le 26 février, date de la clôture du Mercato en Chine. Sous contrat avec le PSG jusqu'en juin, l'Argentin n'a jamais été aussi proche d'un départ de Paris.

 

Selon des informations de L’Equipe, les représentants du club chinois se sont déplacés jusqu’à Paris pour tenter de recruter l’Argentin. Leur atout majeur ? Une rémunération de 10 millions d'euros nets par an, sur deux ans, toujours selon L'Equipe. Un salaire deux fois supérieur à celui touché par Lavezzi au PSG, où il ne compte plus aux yeux de Laurent Blanc à six mois de la fin de son contrat. Déterminé à remporter la Ligue des champions cette saison, l'Argentin sait néanmoins qu'une telle proposition ne se présentera pas deux fois. "Il sait que s'il va en Chine, cela signifie la fin du très haut niveau pour lui", estime un proche du joueur.

 

S’il pourrait mettre de côté son envie de remporter un jour la Ligue des champions, Lavezzi est toutefois particulièrement inquiet à l’idée de faire une croix sur son avenir en sélection. C’est tentant, évidemment, sauf que « Pocho » hésiterait à cause de sa place en équipe d’Argentine, plus ou moins garantie jusqu’à la Copa America s’il parvient à grappiller quelques minutes de temps en temps au PSG. Un départ pour l’Empire du Milieu pourrait bien réduire ses chances de disputer la prochaine Copa America en juin prochain.

 

 

Satisfaction

Le 18 janvier 2016, 13:44 dans Humeurs 0

  Le Barça s'est baladé face à l'Espanyol (4-1), également face à Bilbao

 

Le Barça avait un compte à régler avec deux équipes. Tenu en échec le samedi 02 janvier par son voisin en Liga, les hommes de Luis Enrique se sont vengés en Coupe du roi avec la manière.

Cette fois, le Barça n'a pas hésité. Le club a pris une sérieuse option en s'imposant largement à domicile face à l'Espanyol Barcelone en huitième de finale aller de la Coupe du Roi (4-1). Comme lors de la dernière journée de Liga, les joueurs de l'Espanyol ont rendu le match très difficile pour les Blaugranas. Ils se sont placés rigoureusement dans leur moitié de terrain tout en harcelant Iniesta et ses coéquipiers. Ils ont fait preuve d'une grande efficacité en marquant au bout de leur tout premier contre. Malheureusement pour eux, c’était la chose qu’il ne fallait pas faire. Cette ouverture du score rapide n’a fait que réveiller les champions du monde. C’est Messi en personne qui s’est chargé de remettre les pendules à l’heure avant le début de la démonstration offensive. Les visiteurs n'ont même pas pu savourer leur avantage au score bien longtemps. Avec un Andres Iniesta en état de grâce et un Neymar hyper rapide, Messi s'est mis au diapason pour éteindre l'Espanyol en premier période. Avant la mi-temps, le génie Argentin a fait craquer l’adversaire sur un surpuissant coup franc dont il garde le secret. A la deuxième période, c’est encore lui qui offre le troisième but catalan à Piqué d’un centre parfait, et le quatrième à Neymar.

Dans ce match parfait, Luis Enrique avait fait débuter ses deux recrues de l'été, qui ont été sur les gradins ou à la maison pendant un semestre en raison de l'interdiction de recrutement infligée au club, expirée depuis début janvier. Enfin, le Barça a fait parler son talent offensif.

Bilbao, 4-0 minimum sinon rien

Bilbao peut se permettre d'oublier le 4-0 infligé à Barça lors de la super coup, mais le Barça, jamais. Hier soir à Camp nou, les hommes de Luis Enrique se sont vengés sans pitié. Au lieu de faire le même tarif, Iniesta et ses coéquipiers ont allé jsqu'à 6 buts. Eh oui, 6 à zéro, plus que le manita !

 

Voir la suite ≫